Les discussions philosophiques méthode Lipman

Action départementale

Les discussions philosophiques méthode Lipman: contexte théorique

Nous nous trouvons ici dans une des branches de la philosophie qui est l'épistémologie. Elle repose sur le savoir, la connaissance et la preuve. Nous ne sommes ni dans le débat et la controverse, ni axé sur l'histoire des idées des philosophes. Nous nous trouvons plutôt dans une dynamique de processus de recherche qui utilise des outils, des habiletés de pensée et une dynamique de groupe. 

Il s'agit d'évaluer le raisonnement de la personne et non la personne; de faire le pari du sens (être convaicu par le convaicant même faux); de s'autoriser à réintérroger et accepter pour examen toutes les hypothèses; d'accepter une hiérarchie dans les hypothèses (impossible, pas impossible, probable, établi). 

L'épistémologie différencie une croyance ou foi d'une d'une opinion et les différencie également du savoir et de la connaissance. 

Ces discusions n'ont aucunement la visée d'améliorer le climat scolaire/cliamt de classe. 

Les discussions philosophiques méthode Lipman: contexte pratique

Pour initier les discussions il existe deux façon de travailler: 

- Le grand chelem: à partir d'un support présenté aux enfants (image, BD ou autre), ils ont par groupes de 3 ou 4 à dégager 3 questions maximum. L'ensemble des questions sont affichées au tableau et le groupe classe doit en choisir une à discuter. 

- Le plan de discussion: c'est l'animateur qui choisit quelques questions qui seront à discuter par le groupe classe. 

En aucun cas nous ne cherchons à trouver une réponse à la question. Il s'agit de se mettre en discussion en choisissant un fil de discussion initié par les propos des enfants. Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise réponses. 

Afin de structurer la pensée il est indispensable que le groupe utiise des outils: émettre des hypothèses  et les confronter au réel avec des exemples et des contre-exemples, donner des raisons à ce que l'on avance, tenter de définir les mots que nous utilisons, rechercher des critères, prendre en compte le contexte. 

Pour que la discussion se déroule dans l'écoute et le respect de tous, les règles sont les suivantes: on demande la parole, l'animateur donne en priorité la parole à ceux qui l'ont moins prise, tout ce qui est dit a de la valeur et ne sort pas de la classe, on ne se moque pas, on coupe pas la parole, on écoute les camarades et on les laisse s'exprimer jusqu'au bout, on s'adresse au groupe et pas seulement à un camarade ou à l'animateur. 

Contexte d'intervention

A partir du CP

L'OCCE Meuse intervient dans les classes à raison de 13 séances: une par semaine. Chaque séance dure 1 heure environ. 

Le nombre de classes pouvant bénéficier d'une intervention est par conséquent limité.